Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/8/d759575703/htdocs/clickandbuilds/secouterpourmieuxagir/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2854

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/8/d759575703/htdocs/clickandbuilds/secouterpourmieuxagir/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2858

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/8/d759575703/htdocs/clickandbuilds/secouterpourmieuxagir/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3708
La gestion du stress - S'écouter pour mieux agir

Single post

La gestion du stress

Une thématique très présente dans notre monde « moderne », il fait le titre des magazines, le sujet des parents, des étudiants… Ce phénomène est la maladie de notre siècle, la maladie de l’homme pressé.

Bien qu’il soit utile à faible dose pour nous donner l’énergie nécessaire pour traverser une épreuve ou nous permettre de fuir un danger, sa présence continuelle dans nos vies devient nuisible à notre équilibre.

Une nouvelle étude montre que le stress pourrait aussi directement s’en prendre au cerveau, et ce, dès la quarantaine.

Selon les travaux d’une équipe américaine, le taux élevé d’une hormone de stress, le cortisol, serait associé à un plus petit volume cérébral et à une moins bonne mémoire. Un stress chronique entraîne une expression prolongée de cortisol, ce qui est à l’origine de plusieurs problème, la dépression, l’anxiété, les maladies cardiovasculaires ou les troubles du sommeil.

Certaines études ont déjà fait le lien entre le développement de certaines démences, telles que la maladie d’Alzheimer ou d’autres maladies neurodégénératives, et le taux de cortisol.

Bien que les mécanismes de cette interaction restent encore à élucider, l’étude montre que la gestion du stress peut avoir un impact important sur la santé.

La  pratique de la relaxation dynamique avec la sophrologie  permet d’apprendre à gérer le stress.

Des exercices simples et rapides qui visent à libérer les tensions cumulées dans le corps (nuque, mâchoires, dos….) à retrouver du tonus musculaire, à développer en confiance une attitude positive face aux situations de stress et à renforcer son équilibre.

Ces aptitudes vont permettre d’acquérir un niveau de vigilance quand au processus de l’apparition du stress.

 

« La gestion du stress en sophrologie ne se limite pas seulement à quelques techniques de relaxation pour gérer le symptôme, l’intérêt de cet accompagnement est bien au-delà : une véritable démarche de prévention de santé, c’est une démarche qui s’inscrit vers un mieux vivre au quotidien ».

 

Exercice pratique  :

Assis sur votre fauteuil  prenez quelques instants pour bien sentir tous vos points de contact avec votre assise. Si vous le souhaitez vous pouvez fermer vos yeux, sentir vos pieds posés au sol, votre ancrage et votre présence ici et maintenant.

Portez votre attention sur votre corps et laisser passer toutes vos pensées avant de porter votre attention sur votre respiration, en posant une main sur le thorax et une main sur le ventre.

Laissez vous bercer un moment par le mouvement de votre respiration calme et tranquille et appréciez la détente qui s’installe dans votre corps,

Puis étirez – vous, baillez si vous le souhaitez et prenez le temps de réouvrir vos yeux  à votre rythme. Comment vous sentez – vous ? Une pause sophro à mettre en place sans modération dans votre quotidien